Henri Michaux

Une voie pour l’insubordination

1980 ‒ 72 pages ‒ 14 x 22 cm

Des témoins, il n’en manque pas, d’abord les occupants du lieu, la famille, les voisins proches ou moins proches. Des curieux ensuite. Naïfs ou incrédules, ignorants ou gens instruits, notables ou fonctionnaires pour enquête. On peut les croire plutôt que les suspecter, car ce qu’ils diront, écriront ou signeront avoir vu, rencontré ou souffert, il n’y a pas pour eux de quoi en être fier.

Imprévisible comme toujours, Henri Michaux explore dans ce volume, paru pour la première fois en 1980, le domaine interdit des phénomènes paranormaux : lévitation, possession, stigmates… Sur ces questions, sur celle de la sainteté, qui ne sont généralement abordées qu’avec un esprit partisan : crédulité ou ironie, voici le regard du poète : la lucidité vraie. Tandis que, simultanément, croissent le matérialisme le plus obtus et les plus grossières mystifications, ce volume plus que jamais s’affirme comme une voie pour l’insubordination.

  • 75 exemplaires sur Arches.
    indisponible.
  • 1720 exemplaires sur vergé ivoire.
    indisponible.
  • 5 exemplaires sur vergé de La Barcelone.
    indisponible.
  • 400 exemplaires sur vélin. Nouvelle édition (64 pages) du 17 mars 2011.
    14 euros.