Paul Valéry

Regards sur la mer

Vignettes de Paul Valéry.

2020 ‒ 40 pages ‒ 9,5 x 16 cm

Heureux les paresseux au soleil accoudés sur les parapets de cette pierre d’un blanc si pur dont les «Ponts et Chaussées» bâtissent leurs digues et brise-lames ! D’autres sont couchés à plat ventre sur les blocs avancés que le flot peu à peu ronge, fissure et désagrège. D’autres pêchent ; se piquent les doigts sous l’eau aux ambulacres des oursins, attaquent du couteau les coquilles collées aux roches. Il y a, tout autour des ports, une faune de tels oisifs, mi-philosophes, mi-mollusques. Point de compagnons plus agréables pour un poète. Ils sont les véritables amateurs du Théâtre Marin : rien de la vie du port qui leur échappe.

Paul Valéry invite l’œil des hommes à se perdre, à plonger dans une rêverie abyssale : il scrute l’esprit comme on caresse l’horizon et livre un hymne à la mer gorgée de poésie. Si l’on sait la place qu’occupe la Méditerranée dans l’œuvre du penseur sétois, sa réflexion déborde ici d’une passion intimement libératrice : le poète est à nu.

Cette publication s’inscrit dans la collection menée en collaboration avec le musée Paul Valéry : petit format à petit prix pour servir les textes les plus essentiels.

  • Exemplaires sur vélin génois.
    6 euros.