Jacques Réda

Prose et rimes de l’amour menti

2013 ‒ 64 pages ‒ 14 x 22 cm ‒ ISBN 978.2.85194.872.4

Il se retrouvait à l’improviste dans l’estuaire d’un fleuve, là où se contrarient les courants, où des hauts fonds mouvants alternent avec de la mangrove, des fosses, des bancs de sable, et il aurait voulu se lancer dans toutes les directions où l’étincelle se propulsait : elle fusait pour s’escamoter et, vacillait-elle, il soufflait dessus très doucement afin de la ranimer, mais elle allait se piquer loin de l’endroit où elle avait simulé cette défaillance. Est-ce qu’elle jouait ?

La rencontre amoureuse et la fêlure qu’elle augure sont prétextes pour Jacques Réda à nous plonger dans une percée métaphysique où se conjuguent le prosaïque et le sublime. Proses et vers se succèdent dans ce volume pour composer une théorie physique des sentiments du désir, du manque et de l’oubli.

  • 20 exemplaires numérotés sur vergé Cork des papeteries de la Magnificate à Queurre.
    60 euros.
  • 800 exemplaires sur vélin ivoire.
    12 euros.