Louis René des Forêts

Poèmes de Samuel Wood

1988 ‒ 48 pages ‒ 17 x 24 cm ‒ ISBN 978.2.85194.790.1

Muets tout au fond de la terre
Qui, sauf à se donner le change,
Pourrait désormais nous entendre
Comme au temps des amours heureuses
Où nous étions de vivantes personnes
À l’écoute du moindre aveu sur nos lèvres
Mais libres de parler ou de se taire ?

Plus connu pour ses romans, dont Le bavard et Les mendiants, Louis-René des Forêts a aussi écrit de somptueux poèmes : Les mégères de la mer en 1967 et les Poèmes de Samuel Wood en 1988.
Long monologue où Des Forêts, sous le masque de son double Samuel Wood, porte le deuil du silence, dont il avait fait voeu à plusieurs reprises et qu’il rompit fatidiquement, et de l’être aimé, sa fille morte vingt ans plus tôt. Ce poème, douloureux du reflux de la mémoire, de la confrontation du souvenir et de la réalité, est celui du sublime, où la désolation du poète se conjugue à la beauté de la langue.

  • 40 exemplaires sur Amatruda.
    300 euros.
  • 960 exemplaires sur vergé ivoire.
    indisponible.
  • 300 exemplaires sur vélin ivoire réimprimés le 17 mars 2014.
    13 euros.