François Chapon

Passerelles

2018 ‒ 64 pages ‒ 14 x 22 cm

J’ai quitté, sans jamais y remettre les pieds, la chapelle du saint langage. Je me suis délesté de tout ce qui aurait pesé : les honneurs, un Journal, mes collections, mes toits. L’amour, j’allais le perdre. Je n’ai emporté que la lumière, les sons – «de la musique avant toute chose», bien sûr.

Ces passerelles vers quoi ?

Fils d’Albert Chapon qui fut secrétaire de rédaction de la revue L’Occident, François Chapon a grandi dans une ambiance intime où peintres et écrivains se côtoient. Il entrera en 1956, à vingt-sept ans, à la Bibliothèque Jacques Doucet pour la servir pendant quatre décennies. Ces passerelles sont à l’image de ce lieu, toutes dédiées à la convergence : hommes, arts et histoire sont convoqués et dessinent un émouvant “carrefour des pensées”.

  • 700 exemplaires sur vélin du Bac.
    12 euros.