Jacques Réda

Le testament de Borée

2020 ‒ 96 pages ‒ 14 x 22 cm

C’est le rythme qui tout anime,
L’inerte comme le vivant
Mais, dans l’univers unanime,
Pouvait imposer au langage
La justesse de son tangage
Avec le vers qui va, qui vient,
Tel un drapier qui la mesure,
L’étoffe sans fin ni couture
Et dont la trame nous contient.

Ce Testament vient creuser aux sources du rythme, chevauchant un alexandrin à l’image de la descendance de Borée, à la fois agile et fougueux. Voici une ode à la rime, venue telle une démangeaison, où les vers s’accouplent avec frénésie et fantaisie. D’Homère à Ellington, de Dante à Valéry, une force primaire, vent ou Titan, souffle sur cette langue sur le point de se dissoudre.

  • 821 exemplaires sur vélin ivoire boréal.
    14 euros.