Marguerite Yourcenar

L’homme couvert de dieux

Quand Marguerite Yourcenar rêvait du Grand Soir, postface d’Achmy Halley.

Dessins de Philippe Hélénon.

2011 ‒ 40 pages ‒ 12 x 17 cm ‒ ISBN 978.2.85194.825.0

C’était aux premiers jours des siècles. L’homme était nu, velu, fauve avec d’énormes os saillants sous la peau brune que tigraient des plaques de boue. (…) Il était fatigué de la longue journée passée à la recherche de viandes ; des idées vagues flottaient dans son cerveau comme des spectres dans le brouillard. Il était assis, les coudes contre les cuisses et la tête entre les mains, lorsqu’un être qu’il ne connaissait pas vint s’abattre sur lui par derrière. (…) Sans même l’avoir vu, l’homme courbé sous lui sentit qu’il était terrible. Donc il pensa que c’était un dieu.

Marguerite Yourcenar (1903-1987) n’a que 23 ans lorsque paraît L’homme couvert de dieux dans les colonnes de l’Humanité. Cette œuvre de jeunesse, violemment laïque, qui décrit l’homme croulant sous le poids de ses idoles tranche avec les pages plus tardives et plus connues de Yourcenar empreintes de mythes grecs et latins. Ce «conte», jamais republié depuis, aide à mesurer l’étendue et à saisir la complexité de l’œuvre, immense, de Marguerite Yourcenar.

  • 30 exemplaires numérotés sur vélin de Bangor accompagnés d’un dessin original de Philippe Hélénon.
    indisponible.
  • 470 exemplaires sur vélin.
    10 euros.