André Chamson

L’Aigoual

Nombreux dessins de Vincent Bioulès réalisés pour le livre.

2017 ‒ 64 pages ‒ 14 x 22 cm ‒ ISBN 978.2.85194.816.8

Les pentes de la montagne, sous l’effort de la tempête, semblent prêtes à se détacher, comme les tuiles d’un toit, la forêt siffle et tremble comme une immense charpente.
La petite colonne piétine un moment dans la neige. Le plus vaillant se met en tête pour faire trace, chacun baisse le front et, remontant les épaules, sent toutes ses forces rassemblées. Le monde fantastique auquel ils croyaient tout à l’heure s’est évanoui.
Le vent frappe, la neige monte, cède, craque, la pente est dure.
Il n’y a plus que l’homme et la montagne.

Depuis Roux le bandit en 1925 les Cévennes protestantes ont été le théâtre de la plupart des récits d’André Chamson. L’Aigoual, au sommet de ces terres, y a valeur de personnage : il devient un symbole qui cristallise toutes les métaphores de l’œuvre de l’académicien. Ce texte depuis longtemps indisponible, au-delà d’un portrait de la “montagne sacrée”, se mue en un véritable récit initiatique imbibé d’une sauvage beauté.

  • 13 exemplaires numérotés accompagnés d’un dessin de Vincent Bioulès
    150 euros.
  • 687 exemplaires sur vélin.
    13 euros.