Jacques Sojcher

Joie sans raison

Illustrations d’Arié Mandelbaum.

2019 ‒ 56 pages ‒ 14 x 22 cm

Tu aimes la voix de la mezzo,
celle de la rockeuse marocaine
à qui tu offres des mitaines,
l’air de donna Anna,
que celle au nom éponyme
chantait en faisant la pasta.
La voix guide tes pas
vers ce qui égare.

Joie sans raison, dans une lutte entre le désir d’inscription et celui d’effacement, mêle oubli et mémoire, deuil et souvenir, manque et réminiscence, thèmes qui ont toujours marqué l’œuvre de l’écrivain autant dans ses essais que dans ses écrits plus personnels. La mélancolie et l’humour y marquent le détachement nécessaire à compenser les maux les plus profonds. “C’est le risque de la joie : elle dépossède le sujet de l’identité. Elle dépasse toute raison, toute explication. Elle ne communique pas, mais peut être contagieuse. Le poème approche parfois la joie sans comprendre. La voix dans les mots soudain voit la joie. Elle fait du corps une voix.”

La Belgique fêtera cet automne le 80e anniversaire de l’auteur.

  • 13 exemplaires accompagnés d’un dessin original d’Arié Mandelbaum.
    120 euros.
  • 487 exemplaires sur vélin.
    14 euros.