Charles-Albert Cingria

Géographie vraie
suivi de Entrée des sangliers par Jacques Réda

Portrait de l’auteur par Glieb Eristavi.

Dessins de sangliers et postface par Jacques Réda.

Notes de Jean-Christophe Curtet.

2003 ‒ 48 pages ‒ 14 x 22 cm ‒ ISBN 978.2.85194.597.6

Découvrir un nouveau texte de Cingria, c’est faire, toujours, l’expérience de l’étonnement pur, à mille lieues du spectacle et des «pseudo-modernités» qu’il fustige en ces lignes, d’un étonnement dont le seul ressort est une vision singulière et puissante. Les sangliers «très mosaïque romaine» qui traversent ce texte, entre cent choses, tiennent dans le bestiaire cingriesque une place essentielle. Ils sont l’image de la force et de la sauvagerie, celle de cet «homme paléolithique» que l’auteur se plaisait à revendiquer. Dans sa postface à ce texte totalement inédit, Jacques Réda élucide certains points de ce riche rapport de Cingria au monde animal, et, conséquemment, à celui des hommes.

  • 30 exemplaires sur vélin d'Arches.
    60 euros.
  • 300 exemplaires sur vergé ivoire.
    11 euros.