Maurice Denis

Écrits sur les Nabis

Préface, établissement des textes et annotations de Juliette Solvès.
Illustrations de Maurice Denis.

128 pages ‒ 14 x 22 cm

C’est alors, dans ces moments de lutte et d’enthousiasme, que Sérusier eut l’idée de nous réunir périodiquement autour de la table modeste d’un bistrot du passage Brady, voisin de l’atelier Julian. Ce furent les dîners des Nabis ou Nebiim – les prophètes, en hébreu. Ce vocable avait été fourni à Sérusier par son ami Cazalis qui suivait les cours de Ledrain ; j’ai déjà dit que Sérusier avait eu dès le lycée la curiosité des langues sémitiques. Il nous donnait un nom qui, vis-à-vis des ateliers, faisait de nous des initiés, une sorte de société secrète d’allure mystique, et proclamait que l’état d’enthousiasme prophétique nous était habituel.

Maurice Denis, né en 1870, mort en 1943, est l’un des peintres fondateurs du mouvement des Nabis qui, en rupture avec les représentations artistiques de l’époque, vont libérer la voie vers une peinture moderne, symboliste et émancipée de toutes les règles qu’impose leur mimétisme. Ses tableaux sont aujourd’hui exposés dans les musées les plus prestigieux et la ferveur grandit autour de son œuvre singulière. Écrits sur les Nabis rassemble ses écrits théoriques sur le mouvement nabi, portraits des amis : Sérusier, Bonnard, Vuillard, Ker-Xavier Roussel, Lacombe et autres camarades s’y rencontrent. Ces textes, à la publication secrète ou oubliée, sont les reflets d’une époque emblématique pour l’histoire des arts, celle où la fougue des premiers avant-gardes, leurs nouvelles conceptions du monde, s’apprêtent à se répandre comme une trainée de poudre.

ISBN : 978.2.37792.122.5
  • 800 exemplaires sur vélin ivoire de Granville.
    20 euros.