Gustave Roud

Écrit à Carrouge

2011 ‒ 112 pages ‒ 14 x 22 cm ‒ ISBN 978.2.85194.821.2

«…loin des gens qui meurent sur les saisons.»
Rien n’empêche d’imaginer une existence humaine pure à peu près de tout contact avec les saisons – ou du moins ne les percevant plus comme un rythme auquel on doit soumission coûte que coûte.

Écrit à Carrouge rassemble les chroniques désormais introuvables que Roud donna à la revue suisse Aujourd’hui où officiaient également Ramuz et Cingria. Et l’on est en droit d’imaginer que les brèves années que dura la revue (1929-1931) furent la période la plus heureuse du travail, et peut-être même de la vie de Roud, puisque c’est elle qui a vu naître l’Essai pour un paradis qui porte si bien son nom et ce Petit traité de la marche en plaine où paraît un sourire fort rare dans le reste de l’œuvre.

  • 20 exemplaires numérotés sur vélin du Jorat.
    60 euros.
  • 780 exemplaires sur vélin.
    17 euros.