André Pieyre de Mandiargues

Des cobras à Paris

Illustrations de Patrice Vermeille.

1982 ‒ 48 pages ‒ 12 x 21 cm ‒ ISBN 978.2.85194.309.5

Beaubourg (soit dit pour éviter le nom d’un homme d’état qui ne sera fameux demain que pour avoir donné champ libre aux spéculateurs immobiliers et aux entrepreneurs de démolition-reconstruction qui ont ravagé Paris), l’entrée en est aisée par la rue du Renard, et la porte s’est ouverte, toute seule, devant Pierre Galet, qui voit à sa droite des grilles de lattes derrière lesquelles sont entassés des sacs de peau ou de toile qui ressemblent à ceux où enferment leurs bêtes les charmeurs de serpents qu’il a vus naguère à Fez et à Marrakech.

Les rêveries, pendant une conférence à Beaubourg, et la mort mystérieuse d’un vieil écrivain : on retrouve dans cette nouvelle, teintés peut-être d’une plus grande amertume, les phantasmes du Mandiargue de La marge.

  • 60 exemplaires sur Johannot. Une gravure en couleurs signée, tirée par l'atelier Moret.
    120 euros.
  • 834 exemplaires sur vergé ivoire.
    11 euros.
  • 6 exemplaires sur Amatruda avec la gravure en couleurs signée.
    indisponible.