Benjamin Fondane

Constantin Brancusi

Portrait de Fondane, dessins de Brancusi.

2007 ‒ 48 pages ‒ 12 x 17 cm ‒ ISBN 978.2.85194.696.6

Le voici. Il traverse la rue à pied sans se méfier des regards. D’ailleurs qui est-ce qui le regarde ? Un pas encore et il va sortir du siècle, du cercle. Peut-être même ne s’en apercevra-t-il pas. Il aura été parmi nous une grande oasis de silence. Des morceaux de solitude seront tombés de ses vêtements que personne n’aura arrachés. Il aura vécu modestement, comme ces braves gens qu’on canonise on ne sait trop pourquoi trois siècles plus tard.

A la fois poète, philosophe, dramaturge et cinéaste, Benjamin Fondane fut l’ami de Brancusi, de Voronca, de Brauner et de Sernet, venus apporter le ferment des avant-gardes roumaines au Paris cosmopolite des années trente. Écrit en 1929, cet essai est l’un des premiers consacrés à Brancusi. Il replace l’œuvre dans la tradition populaire d’où elle est issue, mais la confronte aussi au Surréalisme, auquel Fondane participait alors. La langue brillante de Fondane en fait un document essentiel qui éclaire d’une lumière différente l’œuvre de son compatriote, cinquante ans après sa disparition.

  • Nouvelle édition.
    10 euros.